Community Management

Le community management

Le Community Management, un nouveau métier
Internet et les médias sociaux ont révolutionné les métiers du marketing et de la communication. Pour rester compétitifs, les professionnels du secteur ont dû s’adapter et faire rapidement évoluer leurs métiers Ce qui induit de profondes mutations dans les relations presse qui parlent de RP 2.0.

Aujourd’hui, au-delà des blogs qui diffusent régulièrement du contenu, un simple compte Facebook, Tweeter ou Instagram est vecteur d’une influence non négligeable. Soit parce qu’il véhicule l’image d’une célébrité (artistes, sportifs, peoples, etc.), soit parce que le détenteur du compte a construit sa propre communauté grâce à sa personnalité et/ou un langage pertinent.

Des hashtags aux tweets, il y a quelques termes clés à connaitre afin de rendre la communication complète et accessible. Ce genre de diffusion sociale est comparable au bouche à oreille et, ce sont des individus consommateurs d’information qui s’en font le relais. Il faut savoir jouer des notions d’influence et de recommandation. Aussi, les agences se trouvent devant le défi de surfer sur la vague numérique. Mais, si c’est un travail plaisant de par la diversité des contacts, il est très chronophage. Il est donc impératif de s’attacher un service de Community Management !

Mais qu’est-ce que c’est… le community management ?
Au sein d’une agence ou d’une entreprise, le Community Management est chargé de développer, animer, gérer, surveiller et pérenniser une présence sur internet, notamment sur les réseaux sociaux dont les plus utilisés par les marques sont Facebook, Twitter et Instagram. Son rôle est aussi d’aider les marques à construire (ou reconstruire) une légitimité dans la durée, tout en répercutant le feedback des internautes.

Soutenue par un Community Manager la marque peut se présenter sous son meilleur jour avec un message adapté aux nouveaux rapports de force du Web. Identifier les internautes actifs n’est pas aisé. Autant un blogueur est visible, connu et facile à contacter, autant les réseaux sociaux et les forums les plus influents sont difficiles à identifier.

Comment ça marche ?
Chaque réseau social possède son public et ses usages. Ce sont des outils puissants qui nécessitent du temps et de la pratique. Il faut éviter de se disperser. Au début, il est nécessaire de se concentrer sur un petit nombre de réseaux, afin d’en maîtriser les usages et codes, et d’y construire une communauté de suiveurs et de relayeurs forte et durable. Il ne faut pas négliger les réseaux sociaux spécialisés et souvent moins populaires selon la thématique du communiqué de presse à diffuser et l’audience à cibler.

Par exemple pour une niche on peut estimer qu’il suffit d’identifier 15 à 20 influenceurs pour commencer à pouvoir relayer une communication sur une petite cible. Une fois identifiés, il faut entrer dans la conversation via l’envoi d’informations au nom de la marque, partager des contenu exclusif (ou pas), faire de l’évènementiel, proposer de tests produits…Le message doit être incitatif, intéressant, interactif, attentif… Car, si la maîtrise des outils reste essentielle, le succès des campagnes de communication dépend avant tout de votre talent de communiquant.

La communication multicanale
Les médias sociaux sont aussi nombreux que pertinents : du blog aux forums, de Facebook à Twitter, d’Instagram à Pinterest… Ils offrent tout autant d’opportunités de toucher les différentes cibles des marques.

Nombre d’internautes en France en 2016 : 55,4 millions. Mais, Internet est comme une gigantesque salle dans laquelle il y a beaucoup de bruit, telle une discothèque par exemple. Ainsi, votre message sera bien plus visible si vous postez quand il y a moins de bruit, c’est-à-dire lorsque moins de personnes sont présentes / connectées. Vous pourrez ainsi plus facilement avoir plus de ReTweets sur Twitter et de likes sur Facebook.

Les plus importants sont: Facebook, Google+, LinkedIn, Viadeo, YouTube, Dailymotion, Flickr, Pinterest, Instagram…sans omettre l’importance du hashtag qui sont des véritables indicateurs de tendances pour tout Community Manager. Les utiliser à bon escient c’est savoir quand profiter d’une tendance et quand s’approprier le bon hashtag au bon moment. Bien qu’il soit surtout utilisé sur Twitter, les autres réseaux sociaux l’ont aussi adopté.

Un clin d’œil sur Instagram qui grimpe….
Souvent considéré comme le réseau des particuliers ou des marques de mode luxe, Instagram offre pourtant de grandes opportunités pour les entreprises B2B. Ce réseau social qui compte 400 millions d’utilisateurs profite chaque année d’une croissance de 15.1%. En 2017, plus de la moitié des socionautes auront un compte Instagram.

Il faut aussi savoir que le taux d’engagement sur ce réseau social est 5 fois supérieur à celui de Facebook. Et parmi les internautes encore étudiants ou « simples » salariés, bon nombres seront un jour décisionnaires dans leur entreprise. Aussi, les relations B2B ont largement leur place sur Instagram à condition de leur apporter de la valeur ajoutée pour séduire la communauté.

En conclusion
Le community manager doit être en veille permanente. Le web est sa source d’information et d’inspiration quotidienne. En tant que représentant de la marque sur internet, il doit assurer une présence digitale en continue. Il doit occuper l’espace pour éviter qu’un concurrent ne le fasse.